29 juillet

Les températures ont effectivement du chuter par rapport aux jours précédents, parce que la nuit a été glaciale ! Je me disais que mon quilt n’était pas si chaud que ça, parce que pour une fois j’avais du bien l’accrocher pour ne pas avoir froid, mais en fait il a dû faire bien du -2 ou -3° vu les flaques gelées ce matin.

La descente de cette vallée est longue, avec toujours personne hormis quelques bergeries. Mais en fin d’aprem j’arrive enfin face à la rivière Pamir et me retrouve nez-à-nez avec l’Afghanistan, qui est à portée de main. C’est magnifique !! Je reste scotché bien 30mn à admirer le paysage.

Je rejoints la « route » qui relie la vallée du Wakhan à Alichur, et qui est très peu empruntée. Je suis aux confins de l’ex-URSS ici. Je vais bientôt retrouver de la civilisation, ou du moins de la vie, après 3 journées hors du temps.

Première vue sur les montagnes afghanes, avec en premier plan une ancienne bergerie

La rivière Pamir, frontière entre le Tadjikistan et l’Afghanistan

Quelques maisons en Afghanistan

Au loin le massif enneigé de l’Hindou-Kouch, à cheval entre l’Afghanistan et le Pakistan

Rivière Pamir, avec l’Afghanistan à droite