Organisation

L’itinéraire consiste en un trajet d’environ 430 km d’Alichur à Ishkashim, deux villages atteignables en taxi partagé. Les trois quarts du trajet sont en grande partie isolés de la civilisation, avec plusieurs cols à plus de 4400m à franchir. La dernière partie, dans la vallée du Wakhan, traverse de nombreux villages mais se situe dans un environnement magnifique avec l’Afghanistan à portée de main, une vie rurale qui fait voyager dans le temps et quelques ruines millénaires de la route de la soie.

L’orientation est facile, les principales difficultés consistant plutôt en la gestion de l’altitude et l’isolement : j’ai conçu l’itinéraire pour respecter 2 jours d’acclimatation à altitude constante au début, puis un palier intermédiaire pour atteindre les plus hautes altitudes les jours suivants. Il faut aussi anticiper d’avoir quelques rivières à traverser, donc j’ai pris avec moi des chaussons de plongée en néoprène.

  • La trace GPS : Pamir.gpx (sur Open Topo Map) (le trek de Bachor est une trace trouvée sur le net, j’ai tracé le reste à la main)
  • Profil topographique
    Profil topographique de ma randonnée dans le Pamir
  • Quand partir ? Les températures sont correctes de juin à septembre, même s’il peut faire froid à altitude élevée. Fin juillet j’ai eu une nuit où il a gelé, à 4400m.

    Climat à Murghab (3618m)
    Climat moyen de Murghab au Pamir

  • Ravitaillements : Aucun ravitaillement complet n’est possible. On trouve des magasins à Varshez, Jelondy, et tout le long de la vallée du Wakhan, mais le choix est limité (riz, pâtes, pain, biscuits à gogo, parfois des fruits secs…).