Mes randonnées : HRP, Carpates, Islande, Laponie, Japon, Pyrénées, Corse...

Matériel

Voici la dernière liste que j’utilise pour des nuits dans les Pyrénées avec des températures pouvant atteindre 0° ou être légèrement négatives.


Sur moi Cuisine 430g
Tee-shirt ML icebreaker 210g Réchaud (Fire Maple – Titanium Stove) 48g
Pantalon 420g Cartouche de gaz 175g
Chaussures basses 980g Bouilloire en titane 0,85L 127g
Chaussettes basses 45g Bol en plastique 0,4L 25g
Boxer 35g Cuillère en plastique 12g
Boussole 23g Opinel n°6 32g
Lunettes de soleil 24g Briquet 11g
Bob 68g
Bâtons Komperdel 506g Toilette/cosmétiques 109g
Duck Tape sur un bâton (pour bricolage) 10g Savon d’Alep (toilette/lessive) 20g
Appareil photo + housse 256g Brosse à dent et dentifrice 24g
Petite serviette absorbante 25g
Vêtements 923g Crème solaire 40g
Doudoune RAB Generator Pull On 305g
Veste Vaude Mischabe 263g Divers 901g
Chaussettes basses 45g Sac à dos Osprey Hornet 32L 616g
Boxer 35g 2 bouteille d’eau 1L 46g
Tee-shirt en soie 78g Cartes (photocopies) 30g
Pantalon en soie 85g Sac en cuben (pour la bouffe) 10g
Gants en soie 24g Clef, argent, crayon, carte bleue 40g
Bonnet (mérinos et opposum) 58g Portable 94g
Buff 30g Sac étanche Ultra Sil 35L 65g
 
Couchage 2086g Pharmacie 30g
Tarptent StratoSpire 1 + polycree 1053g
Cumulus – Quilt 450 (-1°) 670g TOTAL sac à dos 4479g
Therm-a-Rest Ridge Rest ajusté 363g (sans eau ni nourriture)

Le bol

Bol en randonnéeComme gamelle j’utilise tout simplement le bol contenant la semoule qu’on trouve dans les taboulés, couscous ou paellas en conserve.

Plus léger, avec en outre une aussi grande contenance, je n’ai jamais vu dans un magasin de rando ! En plus, il comporte des graduations, idéales pour se faire sa soupe le soir… et une petite cartouche de gaz s’encastre parfaitement dans le bol, lequel bol s’encastre dans ma popotte, tels des poupées russes, ce qui permet un gain de place non négligeable.


Le gaz

Gaz en randonnéeJ’ai évalué ma consommation de gaz à 10g par jour pour une personne, en faisant attention de ne pas chauffer inutilement et en protégeant le réchaud du vent. Ceci permet de faire chauffer environ 0,8L d’eau, soit une soupe (0,2L) et des pâtes (0,4L) le soir, ainsi qu’un thé ou un café (0,2L) le matin.

Une cartouche Coleman 100, qui contient 97g de gaz, me donne donc une autonomie d’une dizaine de jours.


Les cartes

Je n’emporte jamais avec moi les cartes de rando telles quelles. J’ai les cartes sous format numérique et j’imprime toujours uniquement les parties des cartes correspondant au trajet que je vais emprunter. Non seulement le poids et le volume gagnés peuvent être importants lorsque la rando est longue, mais cela évite le soucis de faire attention à ne pas abîmer la carte : ça se glisse dans la poche, on peut la sortir, la ranger, la plier, écrire dessus, puis la jeter ou la brûler quand on a passé la carte… Et pour les protéger je les mets dans une simple pochette plastique de classeur.


Le rechange

J’emporte comme vêtements de rechange uniquement un caleçon, une paire de chaussettes et un haut en soie (ainsi que parfois un collant en soie). Cela permet de gagner beaucoup de place, mais impose d’effectuer régulièrement une lessive.

J’ai choisi de la soie plutôt qu’une autre matière (synthétique ou mérinos) car elle dispose de nombreux avantages lorsqu’on la porte essentiellement le soir : plus léger et moins volumineux ça n’existe pas, et ça sèche vite.