25 juillet

La nuit a été bien fraîche, mais je m’attendais à pire à ces hauteurs. Aujourd’hui je décide de descendre la longue vallée d’une traite jusqu’à Bachor. Le contournement du lac Tsaxin est particulièrement pénible, avec plus d’une heure dans des rochers et éboulis où on peut facilement se blesser. Je glisse d’ailleurs sur un caillou, mais heureusement pas de blessure.

Un troupeau de Yack vers le lac Tsaxin

Lac Tsaxin

Lac Tsaxin

Descente vers Bachor

La descente est ensuite plus longue qu’escompté, et je dois speeder sur la fin pour arriver avant la nuit. En bas de la vallée le débit de la rivière est impressionnant et un seul pont fait de bric et de broc permet de la traverser…. Bon heureusement ça tient ^^

J’arrive à Bachor juste avant la tombée de la nuit et le village est bizarre : pas de rue, des canaux dans tous les sens, des buttes, des maisons éparpillées… je sais pas trop où aller et la nuit tombe. Là un jeune de 22 ans m’indique le chemin pour le homestay du village, puis finit par me proposer de dormir chez lui. J’hésite puis finis par accepter. Je me retrouve avec sa mère et sa sœur, qui me font à manger, et je dors comme un bébé dans leur maison après ces quelques jours seuls à la montagne.

Il faut avoir confiance pour traverser 🙂

Des contrastes magnifiques