5 décembre

Il a finalement plu moins d’une heure cette nuit, et le ciel est encore moche aujourd’hui. Je rencontre plusieurs arrieros en chemin. Un premier assez jeune descend quelques chevaux, avant de revenir sur ses pas et ramener un troupeau de moutons. Et en fin d’aprem, j’en croise 4 qui s’occupent d’un troupeau d’une cinquantaine de chevaux, ils sont hyper organisés : le premier devance le troupeau et ouvre le chemin avec une machette, un au milieu pour faire avancer le gros des chevaux, et deux à l’arrière pour gérer les récalcitrants et les retardataires. Après le passage d’une telle caravane, au moins la végétation est dégagée et le chemin plus praticable !

Un arriero venu récupérer son troupeau de moutons au niveau du lac

La vallée de Aguas Buenas dans le brouillard

Je pensais atteindre Los Quenes, mais la descente prend beaucoup de temps avec ce chemin qui monte, descend, traverse plusieurs fois la rivière… Demain j’attaquerai enfin le GPT05, le fameux Rio Colorado. Je dois avouer que j’appréhende un peu la difficulté, mais je suis aussi excité d’enfin atteindre des endroits plus sauvages et beaux. Mon pied me fait mal depuis hier, je crois qu’une mauvaise posture pour ne pas appuyer une blessure à l’orteil l’a causé. Je mets un compeed pour ne plus sentir la douleur à l’orteil, j’espère que ça va passer.