18 décembre

J’espérais avoir du réseau à l’intersection entre Puente Ingles et El Roble, mais en fait c’est encore pire, il n’y a que de la forêt et aucunes baraques… Du coup, pas de news du volcan. Mon GPS tombe aussi en rade ce matin, plus de batterie, je vais finir entièrement à la carte et boussole.

Juste après l’intersection, je dois remonter une piste pendant 10-15 km. A peine 30s après avoir commencé à avancer, un petit 4×4 de 2 jeunes chiliens arrive et va dans la même direction ! Incroyable, ils vont même jusqu’à à la dernière maison du bout de cette piste. Quel bol, parce qu’il ne doit pas y avoir 3 voitures à la journée ici !! On a du croiser 5 baraques à tout casser sur cette piste… Dans le 4×4 je découvre qu’ils communiquent par radio dans cette vallée paumée. C’est génial de découvrir l’organisation de la vie rurale dans ces coins reculés. En chemin on traverse quelques rivières, avec de l’eau qui monte jusqu’aux poignées une fois, c’est impressionnant ! Tout à la fin de la piste, il y a un poste de carabineros, là au milieu de rien (!!). Je crois qu’ils surveillent l’activité du volcan Nevado de Chillan, parce que le carabinero me demande un contact au cas où il m’arrive quelque chose (je lui dis le Consulat de France), que le volcan est en activité, et où je me rends.

Le volcan Nevado de Chillan, 3 éruptions mineures au cours des derniers mois, et actuellement en alerte orange

Vu que je n’ai pas de nouvelles du volcan autre que par le carabinero, j’emprunte une variante qui évite de grimper sur le volcan en passant par la vallée reculée du Rio Nuble, mais qui n’est pas à l’abri d’une plus grosse éruption. En chemin je me fais rattraper par une caravane d’arrieros, dont 2 gamins sur leur cheval, le plus jeune doit avoir dans les 8 ans ! C’est fascinant de les voir traverser les rivières et faire avancer leurs bêtes. Vraiment j’adore observer la vie rurale dans ces endroits reculés loin du tourisme de masse. Surtout que celle-là, c’est une vie dont je ne soupçonnais même pas l’existence. Le soir, 3 passent devant ma tente et me disent qu’ils vont à un puesto plus haut. Je leur dis à demain du coup !

Une famille d’arrieros

Des arrieros faisant traverser un troupeau de vaches

La vallée reculée du Riu Nuble, tout près de l’Argentine

Un beau lieu de bivouac pour le soir