Islande

De Nyidalur à Skògafoss

29/07 : Vatnsleysuöldur – Lac Pórisvatn

Une journée bien crevante ! Je dois réaliser une grosse journée de 40-50km pour arriver au lac Pórisvatn, parce que je ne croiserai pas d’eau entre temps. Pour passer une chaîne montagneuse sur mon chemin, je vise la faille tectonique d’Heljargja. J’ai un peu du mal à localiser précisément où est son entrée, surtout que la progression pour l’atteindre est difficile dans de la lave craquante et propice à se blesser.

En face la faille de Heljargja, au milieu un champ de lave à passer

A l’entrée, la lave est bloquée par un monticule

Dans la faille la progression est lente et crevante avec le sable, surtout lorsqu’il y a de gros monticules à passer. A la sortie je suis bien naze, et il me reste encore pas mal de km et plus beaucoup d’eau. J’espère que le terrain sera plus facile que jusqu’à présent parce que sinon je vais bien galérer… Je tombe sur une sorte de canyon évasé, avec la trace d’un 4×4 passé par là. Comme il va plus ou moins dans ma direction je le suis, car le reste du terrain est très accidenté. Au bout d’un moment je repasse hors sentier pour viser directement mon objectif. Ce pseudo-chemin providentiel m’aura quand même permis de pas mal progresser.

Dans la faille de Heljargja

J’ai l’espoir de trouver au lac une cabane : ma carte papier indique la présence d’un bâtiment, mais celle de mon GPS n’indique rien. Quand j’approche la pluie commence à faire son apparition, et en arrivant je trouve effectivement 2 cabanes de pêcheurs. La pluie s’intensifie juste à ce moment-là, et miracle les cabanes sont ouvertes, quel bol ! Bon c’est un peu sale, mais je n’ai pas à monter ma tente sous l’averse, et il y a des matelas douillets 🙂 Ça va faire du bien parce que je suis quand même bien crevé par cette longue journée.