Islande

Du lac Mývatn à Nyidalur

26/07 : Rivière Rjupnakvisl – Vonarskarð

Quelle extraordinaire journée encore ! Pourtant malgré un grand ciel bleu, elle avait plutôt mal commencé. Je réussis bien à franchir le gué, le courant est moins fort qu’hier. Je passe ensuite deux gués supplémentaires, mais c’est au suivant que je ne réalise pas que le gué est plus profond que ce qu’il en a l’air. J’ai la flemme de marcher 50m pour passer à l’endroit le plus large (et donc moins profond) et je tire tout droit. Seulement je m’enfonce brusquement avec de l’eau jusqu’à la taille. Avant d’être renversé par le courant je rebrousse vite chemin, mais l’eau s’est engoufrée dans mes deux surbottes et je suis trempé. Heureusement qu’il fait bon dehors à 7h du mat, parce que l’eau est bien froide. Alors qu’ensuite je passe tranquillou 50m plus loin. Une bonne leçon : toujours passer à l’endroit le plus LARGE du gué !

Le glacier Vatnajökull et le Tindafell (1198m), l’entrée du Vonarskarð est juste à sa droite

Le glacier Vatnajökull et le Valafell (1198m)

Mais ensuite… juste waouh !! L’arrivée dans le Vonarskarð est magnifique, quelle vue ! Puis j’atteins un points chaud : l’eau sort bouillonnante de terre, rien qu’au toucher c’est brûlant. Juste à côté une rivière glacé (qui descend des névés juste au-dessus) rejoint le flot brûlant dans un petit bassin aménagé avec des pierres.

Vue sompteuse sur le Vonarskarð (« le passage de l’espoir » en islandais, m’expliquera un islandais à Reykjavik)

L’eau bouillante sort de terre juste là, mieux vaut ne pas tremper ne serait-ce que sa main dedans !

Un deuxième point chaud juste au-dessus est impressionnant, avec des vapeurs, de l’eau bouillante, un sol coloré et chaud, tout ça avec une vue splendide sur le glacier Vatnajökull, quelle ambiance ! Je croise un américain venu dormir ici depuis Nyidalur (où je passerai demain). Il me dit qu’il y a prévu de la pluie à partir de dimanche. Je lui réponds alors « Et on est ? jeudi ? » (en hésitant avec mercredi). Le gars écarquille grand les yeux, un peu incrédule, puis me répond « Heu non on est vendredi ». Je me marre bien intérieurement 🙂

La rivière froide (à gauche) et la source chaude (à droite) se rejoignent juste sous ma tente

Il est à peine 15h mais je me sens bien ici, c’est trop parfait avec un petit coin d’herbe juste entre les flots chauds et froids. Je peux faire tranquillou lessive, toilette et vaisselle à l’eau chaude. Je me prélasse dans le petit bain, même si parfois le courant brûlant ou le courant glacial prend le pas sur l’autre 🙂