Du lac Mývatn à Nyidalur

23/07 : Dyngjufell – 2km après Dreki

Fabuleux ! Une journée juste magnifique ! Le temps est toujours splendide, et je pars peu après 5h (je n’ai pas réussi à me lever au premier réveil à 3h30). L’ascension du volcan Askja se finit complètement dans la neige. D’ailleurs j’utilise mes gants non pas pour le froid mais pour protéger mes mains du soleil qui tape dès tôt le matin : il fait tellement beau et chaud, qu’avec la réverbération sur la neige elles crament malgré la crème solaire !

La neige est partout

C’est dans ces conditions que je passe le dernier col, où la vue est AHURISSANTE ! La vue sur la caldeira immense et enneigée est à couper le souffle. J’ai du mal à contenir mon émotion, et je me pose ici, les larmes n’étant pas loin de m’envahir. J’ai du mal à repartir tellement je reste en extase devant cette majestueuse caldeira.

Vue d’ensemble de la caldeira (45km²)

Traversée de la caldeira (8km de diamètre)

Grâce à la neige je peux facilement traverser la caldeira en plein milieu. C’est magique !! Direction le petit lac du cratère Viti avec de l’eau chaude (30°), qui nous rappelle que le volcan est loin d’être éteint, avant de redescendre le volcan.

Le cratère Viti et le lac Öskjuvatn

Le lac du cratère Viti

Le lac Öskjuvatn

Descente vers Dreki

Vue sur le plateau autour du volcan Askja, avec une belle coulée de lave

Je passe ensuite par le camp de Dreki, point de base des touristes qui viennent en 4×4. Mais je continue 2km pour éviter le monde, où je dors au milieu du sable, des étoiles plein les yeux.