Béarn

08/07 : Picarras de Sanchogarde – Las Foyas (7h45)

A point nommé, le brouillard s’est dissipé dans la nuit. Mes affaires sont quand même toujours trempées. Vivement qu’elles sèchent un peu, ça devient usant de marcher dans ces conditions. En tout cas, avec ce temps je peux me lancer dans la variante qui a l’air bien sympa ! La matinée est effectivement assez déroutante, avec un paysage karstique totalement insolite. Il n’y a pas un chat dans les environs.

Les lapiaz

Le pic des 3 rois (2444m), au fond à droite

Vue depuis le col d’Anaye (2011m)

Après le col d’Anaye, la progression devient difficile : plus je monte plus je dois faire attention à chaque pas avec des énormes crevasses qui se cachent parfois entre 2 cailloux distants de quelques dizaines de centimètres. Mais le jeu en vaut la chandelle, l’arrivée au pic des 3 Rois est fabuleuse. Quelle vue !!!

Au loin le Pic du midi d’Ossau et le massif du Balaïtous enneigé, mes prochaines étapes !

Le lac de Lhurs depuis la Table des 3 rois (2421m)

Vue depuis le pic des 3 rois (2444m)

L’après-midi n’est en pas en reste : les aiguilles d’Ansabère, des lacs, des vallées… La montagne et les vues se faisaient un peu attendre, mais quelle claque d’un seul coup !! Je finis la journée juste avant l’entrée dans le Parc National des Pyrénées, en surplomb d’un joli vallon versant espagnol.

Les aiguilles d’Ansabère (2377m)

Le lac d’Arechito

Vue depuis le lac d’Arechito