Matériel

Voici la liste la plus récente de mon matériel de rando, typée pour les Pyrénées 2-3 saisons (avec des nuits pouvant être légèrement négatives).

J’ai longuement parcouru l’excellent site www.randonner-leger.org. Les informations et les expériences des forumeurs m’ont permis de réduire énormément le poids de son sac : en ne prenant que le strict nécessaire, en sélectionnant du matériel léger et polyvalent, de la nourriture calorique, et via quelques astuces. Je suis arrivé à un poids total de 4,0 kg pour le sac à dos. D’autres font plus léger (en prenant une tarp par exemple, ce que je pourrais faire en virant la moustiquaire de ma tente), mais pour le moment cette liste me convient.

A cela il faut rajouter 580g par jour de nourriture ainsi que le poids de l’eau. Pour 5 jours d’autonomie et 1L d’eau, cela fait par exemple un poids de 7,9 kg.


Sur moi Cuisine 242g
Tee-shirt ML (laine mérinos) 210g Réchaud P3RS 18g
Pantalon 400g Alcool à brûler (pour 5 soirs) 80g
Chaussures de trail 650g Popote en titane 0,57L 77g
Chaussettes basses 38g Bol en plastique 0,4L 20g
Boxer 35g Cuillère en plastique 8g
Mitaines (nylon) 34g Opinel n°6 28g
Lunettes de soleil 24g Briquet 11g
Chapeau (Sunday Afternoons Ultra Adventure) 71g
Bâtons Komperdel 506g Toilette 65g
Duck Tape sur un bâton (pour bricolage) 10g Savon d’Alep (toilette/lessive) 15g
Appareil photo + housse 580g Brosse à dent enfant (bambou) et dentifrice solide 13g
Boussole 16g Petite serviette absorbante 37g
 .
Vêtements 858g Divers 997g
Doudoune (Outdoor Research Illuminate) 316g Sac à dos (Osprey Hornet 32L) 616g
Veste imperméable (Vaude Mischabel) 263g 2 bouteilles d’eau 0,75L 46g
Chaussettes basses 38g Cartes (photocopies pour une semaine) 40g
Boxer 35g Clef, crayon, carte bleue 40g
Tee-shirt (soie) 78g Portable 190g
Collant (soie) 85g Sac étanche Ultra Sil 35L 65g
Buff (laine mérinos) 43g
  Pharmacie 30g
Couchage 1804g
Tente (Tarptent Notch + polycree) 858g TOTAL sac à dos 3996g
Duvet (Cumulus Quilt 450) 670g (sans eau ni nourriture)
Matelas autogonflant (Therm-a-Rest Neo Air Xlite) 345g

Quelques réfléxions personnelles sur mon matériel au fur et à mesure des années :

  • Le réchaud : Tuto pour fabriquer son réchaud P3RS à partir d’une canette de coca : Le P3RS. Outre son poids, ce réchaud présente l’avantage que l’alcool à 90° se trouve facilement à peu près partout dans le monde (en supermarché, en pharmacie…), contrairement au gaz.  Et je transporte l’alcool dans un pom’potes, c’est hyper pratique. Je continue à prendre un réchaud à gaz pour les randos de plus de 2 semaines, pour lesquelles je peux trouver une cartouche de gaz sur place : j’ai fait des calculs, et grosso modo au-delà de cette durée, le gaz commence à être plus rentable que l’alcool niveau poids, car il consomme moins de carburant.
  • Le sac à dos : Lorsque je peux optimiser ma nourriture, et que je n’ai pas besoin d’une autonomie trop importante, je privilégie mon sac Osprey Hornet 32. Sinon je prends mon sac Gossamer Gear Gorilla 40 (200g plus lourd), qui offre un volume plus important, et permet de porter confortablement des charges plus lourdes que le sac Osprey.
  • Pour traverser les rivières : En fonction de la destination, j’utilise une solution différente. En Islande, avec de l’eau proche de 0°, je me suis cousu des surbottes en toile de tente (130g, voir ici les explications). C’est dans les Andes où j’ai rencontré les plus grosses difficultés : rivières déchaînées, de l’eau jusqu’au nombril, un sol chaotique avec des rochers. J’ai pris des chaussures amphibie Aleader (268g) pour une question de sécurité (et je ne les ai pas regrétées…), et appris la technique pour franchir les rivières (voir ici). Sinon, quand le difficulté est moindre (Laponie, Pamir), j’utilise des chaussons de plongée en néoprène 2mm (87g).
  • Coupe-vent : Lorsque l’ambiance s’annonce clairement fraîche (Laponie par exemple), je prends en deuxième couche sur moi un maillot coupe-vent de running (231g). L’apport thermique est faible, par contre l’effet coupe-vent est un plus énorme…
  • Le bol (astuce d’Oscar) : Comme gamelle j’utilise le bol contenant la semoule qu’on trouve dans les taboulés, couscous ou paellas en conserve. Plus léger, avec en outre une aussi grande contenance, je n’ai jamais vu dans un magasin de rando ! Il s’encastre pile dans ma popote et ne prend donc aucune place.