Mes randonnées en autonomie : récits, photos, cartes, traces GPS, matériel, nourriture (HRP, Carpates, Islande, Laponie, Japon, Pyrénées, Corse, Pamir...)

22 août

Une journée bien difficile ! D’abord une progresse lente et compliquée sur les crêtes, avec des passages aériens et surtout beaucoup de végétation dans laquelle la progression est galère.

Des crêtes à suivre !

Puis une montée où je ne vois pas de chemin clair. Je tente d’abord un sentier d’animal, mais je préfère redescendre quand il disparaît dans la végétation. Ma seule solution est alors de suivre le lit d’une rivière à sec qui prend sa source plus ou moins dans ma direction. Espérons qu’il n’y ait pas de cascade ! Bon, une première petite cascade, je passe. La deuxième est plus compliquée : je commence à grimper mais je ne me sens rapidement pas en sécurité, donc je préfère tenter un détour par la végétation (je me fais trop sage avec l’expérience dis-donc !!). La progression dans la végétation est galère, mais ça le fait, j’arrive à contourner la cascade et à reprendre le lit de la rivière.

Mais ensuite c’est mon genou (enfin, pas exactement, j’ai l’impression que c’est le muscle ou le tendon juste au-dessus) qui me fait hyper mal. Je boîte toute la fin de journée, avec la sérieuse apréhension de devoir abandonner demain tellement c’est douloureux.

Marche à flanc de montagne, avec déjà les nuages qui commencent à franchir les crêtes sur ma gauche

J’arrive tant bien que mal à m’approcher des crêtes, mais je suis bientôt pris dans le brouillard dans le sentier à flanc de montagne. J’avance et j’ai un peu de mal à évaluer où je suis exactement, si je suis sous le col au niveau duquel je dois basculer de vallée. Bon, la descente va dans la bonne direction à la boussole, donc j’y vais : je descends difficilement en boitant, dans un brouillard épais, et des passages hyper raides… je finis par tomber au bon endroit, mais purée, j’ai bien galéré. J’espère que mon genou ira mieux après une nuit de repos, parce que sinon ça sera la fin, je ne peux pas continuer longtemps sans pouvoir plier la jambe.